El Aswany : «Morsi doit faire table rase de l'ère Moubarak»

le
0
INTERVIEW - Pour le célèbre écrivain égyptien Alaa El Aswani, le président issu des Frères musulmans doit tenir compte de ses millions de voix non-islamistes.

L'écrivain Alaa El Aswany, l'une des figures clés de la révolution égyptienne de 2011, commente la victoire de l'islamiste Mohammed Morsi à la première élection présidentielle libre post-Moubarak.

LE FIGARO.- Que représente pour vous la victoire de l'islamiste Mohammed Morsi, issu des Frères musulmans?

Alaa EL ASWANI.-Je considère ce résultat comme une victoire pour la révolution. Le vote des islamistes représente au maximum 5 millions de personnes, tandis que Mohammed Morsi a été élu avec 13 millions de voix. Cela signifie que 8 millions d'électeurs ont voté pour les Frères musulmans, non parce qu'ils adhèrent aux thèses de la confrérie, mais parce qu'ils souhaitent donner une nouvelle impulsion à la révolution. L'option Ahmed Chafiq était exclue, car il portait l'héritage de la dictature de Moubarak. Voter pour les Frères était donc le prix à payer.

Le nouveau président aurait pris langue avec Mohamed ElBaradei, Prix Nobel de la paix, pour lui pr...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant