El-Assad veut écraser les rebelles «d'une main de fer»

le
1
«La crise ne sera résolue que sur les champs de bataille», a prévenu le président syrien, pour qui l'opposition «n'a aucun rôle à jouer» pour mettre fin à la guerre civile qui embrase le pays depuis deux ans.

Fort de ses récents succès militaires, Bachar el-Assad joue l'intransigeance. Au cours d'une rare allocution télévisée dimanche soir, le président syrien s'est dit déterminé à écraser d'une «main de fer» la rébellion qui depuis plus de deux ans tente de le renverser. Des mots strictement identiques à des déclarations remontant au début de la crise en 2012. Soulignant dimanche qu' «aucune solution ne peut être trouvée avec le terrorisme», il a mis en garde: «La crise ne sera résolue que sur les champs de bataille».

Au cours de ce discours prononcé lors d'un iftar -repas de rupture du jeûne lors du ramadan-, Bachar el-Assad a estimé que l'opposition - la Coalition nationale syrienne- a échoué et qu'elle n'a aucun rôle à jouer dans la recherche d'une ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • j.petitp le lundi 5 aout 2013 à 09:32

    Pauvres syriens qui n'ont le choix qu'entre la peste et le choléra.