EIRAM, un exercice 2014 bien orienté

le
0

Groupe Voisin maintient sa stratégie qualitative sur Eiram. Chaque année, elle investit, arbitre et consolide ses provisions pour grosses réparations  tout en veillant au maintien des taux d’occupation et d’encaissement des loyers. A l'image de 2013, l'exercice en cours s'annonce déjà bien orienté.

Eiram (Groupe Voisin) a poursuivi en 2013 son développement en réalisant une nouvelle augmentation de capital. 6 388 parts à 530€ ont été souscrites ce qui a permis à la SCPI de collecter 3,38m€. Le capital social s'élève désormais à 12,17m€ contre 11,15m€ fin 2012. Les fonds ne sont pas restés longtemps dans les caisses. Ils ont été utilisés pour réaliser 5 investissements d'un montant global de 3,84 m€. Il s'agit de bureaux ou de commerces (Saint Etienne, Cagnes sur Mer, Lyon, Marcy l'Etoile), le plus souvent neufs et acquis en indivision avec Immauvergne. En ourtre, Eiram a cédé 2 actifs (0,5m€) avec une plus value de 47k€. L'équilibre entre les ressources (collecte et cessions) et les investissements à permis d'éviter de recourir à l'endettement. Mieux, l'exercice 2013 a été celui d'une dette bancaire diminuée de moitié. Elle atteint  dorénavant 0,58 m€. Autre acte de gestion fort, une provision pour grosses réparations (638k€ contre 579k€ fin 2012) ) est constituée chaque année. Son objectif est d'assurer à Eiram la capacité d'entretenir ses actifs et de pouvoir engager des travaux nécessaires pour relouer des locaux vacants.

A la tête d'un patrimoine adapté aux attentes actuelles des locataires, la SCPI offre une répartition équilibrée en terme de typologie d'actifs : 44,6 % du portefeuille est tourné vers les bureaux, 49,2 % sur les commerces sans compter une exposition marginale aux locaux d'activité (6,1%). En terme géographique, Lyon et son agglomération (60,6%) conserve la préférence. Le taux d’occupation financier a évolué au cours de l’exercice entre 92,46 % au 1er trimestre et 94,06 % au 4ème trimestre 2013. De quoi extérioriser un résultat bénéficiaire qui s'élève à 33,29 € par part contre 29,00 € fin 2012. Une jolie progression dont l'effet est double. D'abord, le dividende a été augmenté à 30€ (28,92€ en 2012). Deuxio le solde, 3,29€ a été affecté au report à nouveau. Confortable pour la tranquillité des associés, le matelas de sécurité d'Eiram s'établit ainsi, aujourd'hui à 7,88€ (5,24€ en 2012). Les performances passées ne préjugent pas des résultats futurs. Mais, les premiers indicateurs 2014 autorisent à rester optimiste.   Malgré un contexte économique incertain, Eiram continue de redresser son taux d'occupation. Ce dernier atteint 95,22 % au 1er  trimestre. Enfin, l'augmentation de capital entamée en mai 2013 s'est clôturée avec succès le 21 avril avec la souscription intégrale des dernières parts nouvelles disponibles (1 113). Sans surprise, le 1er acompte versé aux associés s'est élevé à 7,5€. Un montant qui souligne, d'après Groupe Voisin, un taux de distribution de 5,67 % sur la base d'un prix moyen acquéreur de 529,08€. 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant