Eiffage veut construire d'autres autoroutes 

le
0
Le groupe de BTP, qui a réalisé un premier semestre décevant, pourrait ne pas livrer le stade de Lille à l'heure.

Les prochaines semaines risquent d'être bien remplies chez Eiffage. D'abord, le troisième groupe français de BTP et de concessions va proposer aux pouvoirs publics d'agrandir ses réseaux autoroutiers APRR et Area. «Par exemple, faire de nouveaux tronçons sur le périphérique lyonnais qui n'est pas terminé ou ajouter des barreaux Est-Ouest pour passer de l'autoroute Paris-Lyon à celle qui relie Paris à Clermont», illustre son directeur général, Pierre Berger.

En tout, ces projets portent sur 150 à 200 km supplémentaires de voies à péage. En contrepartie de cette extension de réseau qui nécessite de gros investissements, Eiffage exigera que la durée de sa concession chez APRR et Area soit rallongée. Cette initiative n'est pas lancée au hasard. Cet été, Pierre Berger a évoqué cette idée avec Nathalie Kosciusko-Morizet, la ministre de l'Écologie et des Transports, qui n'a pas semblée opposée à la démarche. À la fin de l'année, les pouvoirs publics pourra

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant