Eiffage : une autoroute bien dégagée

le
0
Eiffage tire sa force de l'équilibre de ses métiers. (© Eiffage)
Eiffage tire sa force de l'équilibre de ses métiers. (© Eiffage)

Le titre de la troisième major française du BTP, derrière Vinci et Bouygues, s’est adjugé 71% en trois ans. Dans un environnement difficile pour la construction, le chiffre d’affaires d’Eiffage s’est effrité de 0,6% en 2015. Cette année encore, les dirigeants tablent sur une légère baisse.

Mais ils privilégient la rentabilité aux volumes. Or le résultat net de l’exercice écoulé s’est accru de 13,5%, à 312 millions d’euros. La marge opérationnelle courante a passé la barre des 10% (10,3%), en augmentation constante depuis 2011, où elle ressortait à 8%. Ces chiffres s’expliquent par la progression du trafic sur le réseau autoroutier d’Eiffage et par la bonne tenue de ses activités traditionnelles dans le BTP : construction, route, énergie, etc.

Eiffage tire sa force de l’équilibre de ses métiers. Le pôle concessions pèse 18% du chiffre d’affaires, mais assure 77% du résultat opérationnel courant. Il repose essentiellement sur les sociétés d’autoroutes APRR et Area, codétenues avec le fonds australien Macquarie. L’accord conclu l’année dernière avec l’État pour développer et moderniser le réseau, en échange d’un allongement de la durée des concessions, portée à 2035 pour APRR et 2036 pour Area, pérennise le système autoroutier français, ce qui est un gage de visibilité pour les investisseurs.

Eiffage dispose d’autres actifs en concession, souvent des

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant