Eiffage : «Pas stratégique de racheter les parts de Macquarie dans Eiffarie»

le
0
©Marc Bertrand
©Marc Bertrand

(lerevenu.com) - Le président-directeur général de la troisième major française du BTP a accordé un entretien au Revenu Hebdo, paru dans l'édition datée du 12 avril. Outre le fait qu'il confirme la prévision de progression du résultat net, cette année, Pierre Berger décrit la stratégie d'expansion d'Eiffage à l'international, d'où le groupe ne tire pour l'instant que 15% de son chiffre d'affaires : «Nous souhaitons, aujourd'hui, nous développer vers le grand international, où nous pourrions à terme réaliser un chiffre d'affaires proche du milliard d'euros [234 millions en 2012].»

Après le retrait de la cote d'APRR, le rachat de la part du fonds d'investissement australien Macquarie dans Eiffarie, la holding de tête de la société autoroutière, dont Eiffage a 50% du capital et une voix, ne paraît pas encore d'actualité : «Il faudrait d'abord que Macquarie soit vendeur. Si un jour ce devait être le cas, tout dépendra du prix.» Pierre Berger précise, en outre, qu'il n'y a de toute façon pas nécessité de le faire : «Il n'est pas stratégique pour Eiffage de racheter les parts de Macquarie, car nous avons déjà le contrôle opérationnel d'APRR.»

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant