Eiffage: en a encore sous le pied, selon Société Générale.

le
0

(CercleFinance.com) - Certes, l'action Eiffage affiche déjà une hausse supérieure à 20% durant les douze derniers mois. Mais à en croire les analystes de Société Générale (SG), le titre du spécialiste des BTP et des concessions, qui en France est le principal concurrent de Vinci, en a encore sous le pied. Les analystes ont donc relevé leur conseil de 'conserver' à l'achat, l'objectif de cours à 12 mois étant relevé de 73 à 76,7 euros.

A la Bourse de Paris, l'action Eiffage prend 1,8% à 67,8 euros dans un marché en hausse de 1,3%.

Parmi les principaux catalyseurs de la hausse récente du titre, SG énumère 'un contexte de taux historiquement bas', ce qui favorise ce groupe structurellement endetté, mais aussi la 'croissance opérationnelle de son actif stratégique d'autoroutes à péage (APRR) et (une) saine génération de cash flow'.

Pour autant, l''histoire Eiffage' n'est pas terminée, estime Société Générale : 'nous percevons un potentiel de hausse supplémentaire de l'action au regard de la sous-valorisation de la société d'autoroutes à péage françaises, APRR, et sur la base de notre anticipation d'une reprise du secteur de la construction en France, d'une solidité croissante du cash flow et d'un possible catalyseur à court terme lié à une cession de la participation de la Caisse des dépôts (CDC) dans Sanef. '

En effet, la presse rapportait en juin dernier que la CDC envisageait de vendre tout ou partie de ses titres dans Sanef, dont elle détient 15% du capital. Selon le site Infranews, l'opération devrait être terminée au début de l'année 2017.

Selon les Echos du 1er juin, l'espagnol Abertis, déjà à la tête de 52,5% de Sanef, pourrait être intéressé par cette participation complémentaire. En revanche, ces 15% de Sanef pourraient selon SG être vendus suivant un multiple supérieur à 10 fois l'EBITDA, ce qui constituerait un ratio plus élevé que celui habituellement retenu pour valoriser APRR.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant