Égypte : Washington paralysé par la peur d'un effet domino

le
0
Humiliée, l'Administration américaine voit son allié historique, à qui elle verse une généreuse aide militaire, lui tourner le dos.

L'Égypte ne répond plus: à Washington, la féroce répression du régime militaire contre les Frères musulmans se double d'une prise de conscience aux airs de traumatisme. L'allié égyptien, qui a conclu voilà trente-cinq ans une paix historique (et durable) avec Israël, placé sous perfusion d'une généreuse aide militaire et loué pour sa remarquable stabilité jusqu'à la chute de Hosni Moubarak en 2011, est en train de tourner le dos à son fidèle protecteur américain.

Et, selon toute vraisemblance, ce n'est que le début du chemin de croix pour l'Administration Obama: après avoir éconduit les émissaires de Washington et cessé de répondre aux appels quotidiens du secrétaire américain à la Défense, Chuck Hagel, c'est Barack Obama lui-même que le général Abdel Fattah al-Sissi aurait refusé de prendre au téléphone.

Humiliée, l'...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant