Égypte : une économie au bord de l'asphyxie

le
0
Au total, les autorités égyptiennes estiment que le coût économique direct de la révolution de janvier 2011 dépasse les 7,5 milliards d'euros.

Les prix flambent et les Égyptiens se serrent la ceinture. L'an dernier, les prix ont augmenté de 4,5% en moyenne tandis que les revenus des ménages baissaient de 11,4%. Sur la viande, les produits laitiers, les pâtes, les hausses de prix ont dépassé les 10%. Et dans le même temps, le gouvernement a levé ses subventions sur l'électricité et le gaz, au risque de provoquer une explosion sociale. Un habitant sur cinq vit en effet encore sous le seuil de pauvreté, avec moins de 2 dollars par jour.

L'économie égyptienne est comme un organisme vidé de son sang. Avec un taux de croissance de 2,2% en 2011-2012, contre 5,1 % en 2009-2010, le produit intérieur brut (PIB) est en berne. L'inflation, qui tournait autour de 8,7% l'an dernier, risque de passer à 13%. Le déficit de la balance des paiements ne cesse de se creuser....

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant