Égypte : un vice-président et un premier ministre nommés

le
0
Toujours fortement contesté dans la rue, le président égyptien a nommé samedi un vice-président en la personne de son fidèle chef du Renseignement, Omar Souleiman (photo). Le ministre de l'Aviation a été chargé de former un gouvernement.

Le président égyptien sort son numéro deux de l'ombre. Le chef du Renseignement Omar Souleiman, fidèle conseiller d'Hosni Moubarak, a prêté serment samedi en tant que vice-président. Le poste était laissé vacant depuis l'accession au pouvoir du raïs en 1981. La télévision officielle égyptienne a montré des images de la prestation de serment, en présence du président.

Omar Souleiman est un proche de Moubarak. Né en 1934 à Qena, dans la Haute-Égypte, il est issu comme le raïs de l'armée. Dans les années 1980, il devient le patron des renseignements militaires, puis à partir de 1993 le chef de la toute puissante police secrète du régime égyptien. Au moment de la seconde intifada en Israël, Moubarak lui confie la gestion du délicat dossier israélo-palestinien. Sans en avoir le titre, Souleiman devient alors conseiller politique du président.

Témoin du fils Moubarak, Gamal, lors de son mariage, Omar Souleiman est longtemps passé pour le mentor de ce dernier, pr

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant