Égypte : un système éducatif à réformer en profondeur

le
0
INTERVIEW - Pour Kamal Mougheeth, spécialiste de l'éducation, les établissements égyptiens souffrent d'un manque de moyens criant auquel doit rapidement remédier l'État.

LE FIGARO. - Le gouvernement de Morsi est-il en mesure de réformer le système éducatif?

Kamal MOUGHEETH. - Les défis qui attendent le nouveau président sont énormes: il devra démanteler la corruption qui gangrène l'éducation nationale, augmenter les salaires, mieux équiper les écoles, ouvrir de nouveaux établissements pour désengorger les classes, réviser les programmes scolaires... Reste à voir si les islamistes considèrent qu'ils ont intérêt à réformer le système. Depuis son élection, Morsi ne cesse de parler de Nahda, de «renais­sance», mais à ce jour, je n'ai rien vu de concret.

Quelle est la priorité?

La priorité, c'est le budget alloué à l'éducation. L'Égypte, c'est 53.000 établissements scolaires pour 20 mill...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant