Egypte-Un policier condamné à 15 ans pour la mort d'une militante

le , mis à jour à 18:11
0

LE CAIRE, 11 juin (Reuters) - Un policier égyptien a été condamné jeudi à une peine de 15 ans de prison après avoir été reconnu responsable de la mort d'une jeune militante politique lors d'une manifestation, a-t-on appris d'une source judiciaire et du journal officiel Al Ahram. Le renvoi d'un policier devant une cour d'assises est un fait rare en Egypte. Il a été inculpé pour acte "ayant entraîné la mort" de Chaïmaa Sabbagh, accusation moins lourde que celle de meurtre et que les proches de la victimes dénonçaient comme trop légère. Chaïmaa Sabbagh, qui était âgée de 32 ans et membre de l'Alliance socialiste populaire, a été atteinte par un tir de grenaille près de la place Tahrir, haut lieu de la révolte de 2011. Son parti affirme depuis le début qu'elle a été tuée par les forces de sécurité. La mort de la militante, à la veille du quatrième anniversaire du soulèvement contre le régime d'Hosni Moubarak, a illustré les accusations des militants des droits de l'homme en Egypte contre les pratiques répressives imputées au gouvernement du président Abdel Fattah al Sissi. (Ahmed Aboulein,; Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant