Egypte-Un deuxième journaliste d'Al Djazira bientôt libéré

le
0

DOHA, 3 février (Reuters) - Le journaliste d'Al Djazira Mohamed Fahmy, condamné en juin à une peine de prison ferme en Egypte, pourrait être libéré dans les heures qui viennent, a annoncé la chaîne mardi. Son collègue australien Peter Greste a été expulsé dimanche après avoir passé 400 jours en prison et un troisième journaliste de nationalité égyptienne, Baher Mohamed, se trouve lui aussi derrière les barreaux. Les trois hommes ont été condamnés à des peines de sept à dix ans de réclusion pour assistance à une "organisation terroriste", en l'occurrence les Frères musulmans. Mohamed Fahmy, qui possède les nationalités égyptienne et canadienne, a renoncé à la première, ce qui a ouvert la voie à son expulsion dans le cadre d'un décret présidentiel, précise la chaîne qatarie. Les autorités égyptiennes mises en place par l'armée après la destitution du président Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans, en juillet 2013, accusent Al Djazira de soutenir la confrérie, considérée par Le Caire comme une organisation terroriste. (Amena Bakr, Jean-Philippe Lefief pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant