Égypte : un député débarqué pour avoir menti sur son nez

le
1
Un député salafiste attribuait son visage couvert de bandages à une attaque armée. En réalité, il avait subi une opération de chirurgie esthétique, une procédure pourtant réprouvée par son parti.

Quarante jours après son entrée en fonction, le parlement égyptien a connu son premier scandale... sur fond de chirurgie esthétique. Un député salafiste a dû démissionner lundi après avoir menti sur sa rhinoplastie et s'être refait le nez. Le visage couvert de bandages, Anwar al-Bilkimy expliquait, la semaine dernière, aux médias intrigués, avoir été tabassé par des voleurs.

Anwar al-Bilkimy sur son lit d'hôpital. Capture Al Arabiya.
Anwar al-Bilkimy sur son lit d'hôpital. Capture Al Arabiya.

L'attaque s'est produite, raconte-t-il, alors qu'il fait route du Caire vers Alexandrie: un groupe d'hommes armés le roue de coups avant de lui dérober 100.000 livres égyptiennes (16.500 dollars). Les coups sont si violents qu'il sombre dans le coma. En réalité, Anwar al-Bilkimy s'est fait refaire le nez. Le mensonge éhonté a été révélé par le chirurgien l'ayant opéré le 28 février.

Scandalisé par l'hypocrisie de son patient, le praticien a appelé dimanche une émission télévisée pour rétablir la vérité,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 12088907 le mardi 6 mar 2012 à 16:30

    Sans commentauire