Égypte : trois personnes tuées par des gaz lacrymogènes

le
0
Les victimes ont péri asphyxiées sur la place Tahrir du Caire où la contestation a repris ce week-end, à huit jours du premier scrutin législatif depuis le départ de Moubarak. Deux personnes avaient trouvé la mort samedi.

De nouveaux heurts se sont produits dimanche sur la place Tahrir. Des médecins d'hôpitaux imrovisés dans les mosquées de la célèbre place du Caire rapportent la mort de trois personnes asphyxiées par des gaz lacrymogènes. Ils font aussi état de nombreuses intoxications au gaz et de personnes blessées par des balles en caoutchouc et des plombs de chasse.

Les Cairotes exprimaient dimanche leur mécontentement après la mort dans la nuit de deux manifestants samedi dans des affrontements avec la police au Caire et à Alexandrie. Quelque 750 personnes ont par ailleurs été blessées dans la nuit de samedi à dimanche sur la place Tahrir, a constaté le ministère de la Santé. À huit jours du premier scrutin législatif depuis le départ d'Hosni Moubarak, la situation est explosive dans le pays. Samedi, les vagues de violences se sont également propagées à Assouan. Une manifestation de masse devait avoir lieu dimanche soir à Suez.

En fin d'après-midi, les forces de l'ordr

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant