Egypte-Trois ans de prison pour trois journalistes d'Al Djazira

le
1

LE CAIRE, 29 août (Reuters) - Un tribunal du Caire a condamné samedi trois journalistes de la chaîne télévisée qatarie Al Djazira à trois ans de prison pour avoir travaillé en Egypte sans autorisation et diffusé des images portant atteinte à l'image du pays. La Cour de cassation égyptienne avait ordonné en janvier que les trois journalistes, condamnés en première instance à des peines allant de sept à dix ans de réclusion pour "propagation de mensonges" en vue d'aider une organisation dite terroriste, en l'occurrence les Frères musulmans, soient rejugés. Deux d'entre eux, le Canadien d'origine égyptienne Mohamed Fahmy et l'Egyptien Baher Mohamed ont été libérés sous caution en février après avoir passé plus d'un an derrière les barreaux. Le troisième, l'Australien Peter Greste, a également été remis en liberté et expulsé d'Egypte. Tous trois travaillaient pour l'antenne anglophone d'Al Djazira. Leur arrestation, leurs mauvaises conditions de détention et leur procès ont fait l'objet de vives critiques internationales. Les trois journalistes ont nié tout acte délictueux et se sont dits victimes d'un règlement de compte politique entre les autorités du Caire et le Qatar, soutien des Frères musulmans de l'ancien président Mohamed Morsi, déposé par l'armée en juillet 2013 après de grandes manifestations contre son pouvoir. (Ahmed Aboulenein; Tangi Salaün pour le service français) )

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 le samedi 29 aout 2015 à 16:25

    la grande démocratie soutenue par François et Barak...quelle honte ! L'Iran est 100 fois plus présentable ...