Égypte : tension sur les cours du pétrole

le
0
Les troubles en Égypte ont provoqué une hausse, pour l'instant relativement modérée, des cours du pétrole. L'enjeu pour le marché mondial est la préservation de la circulation sur le Canal de Suez.

Les marchés ne s'affolent pas. Malgré l'escalade de la violence en Égypte ces derniers jours, le cours du baril du pétrole n'a réagi que modérément. Lundi, le prix du pétrole brut, coté à New York, atteignait 107,8 dollars, contre 103,7 dollars, il y a dix jours. Sur un mois, le cours apparaît stable. Les investisseurs avaient en effet anticipé le risque égyptien en propulsant, en quelques jours, au début de la nouvelle vague d'émeutes, entre fin juin et début juillet, le prix du baril de 95 dollars à 110 dollars.

Pour Jean-Louis Schilansky, président de l'Union française des industries pétrolières (Ufip), «les troubles en Égypte soutiennent en fait les cours. Ils viennent stopper un contexte général de baisse des prix.» D'autant que la crise égyptienne n'est...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant