Egypte : sept à dix ans de prison pour des journalistes d'Al-Jazeera

le
0
Egypte : sept à dix ans de prison pour des journalistes d'Al-Jazeera
Egypte : sept à dix ans de prison pour des journalistes d'Al-Jazeera

Un tribunal égyptien a condamné lundi à des peines de sept à dix ans de prison trois journalistes de la chaîne qatarie Al-Jazeera. Ils étaient accusés de soutenir les Frères musulmans du président destitué Mohamed Morsi.

L'Egypto-canadien Mohamed Fadel Fahmy, chef du bureau d'Al-Jazeera avant que la chaîne ne soit interdite en Egypte, et son confrère australien Peter Greste ont été condamnés à sept ans de prison. L'Egyptien Baher Mohamed a écopé de la même peine assortie d'une seconde, de trois ans, portant à dix le nombre d'années qu'il devra passer en prison. Tous trois étaient détenus depuis près de 160 jours.

Dans cette affaire, qui a provoqué un tollé international, neuf autres accusés, dont deux journalistes étrangers (jugés par contumace), ont été condamnés à dix ans de prison.

«Le gouvernement australien est choqué par ce verdict. Nous sommes stupéfaits qu'une peine ait été prononcée et consternés par sa sévérité», a réagi Julia Bishop, ministre australienne des Affaires étrangères. Le directeur d'Al-Jazeera, Mustafa Sawaq, a, lui, estimé qu'il s'agissait d'une décision «injuste». «Nous dénonçons (...) ce genre de jugements injustes», a-t-il déclaré, se disant «choqué» par la lourdeur des peines.

Des milliers d'arrestations, des centaines de condamnations à mort

Les trois condamnés présents à leur procès avaient été arrêtés le 29 décembre dans le bureau qu'ils avaient aménagé dans un hôtel du Caire. Les journalistes travaillaient sans l'accréditation obligatoire pour tous les médias. Ils étaient accusés d'avoir «soutenu (les Frères musulmans) en leur fournissant des équipements, des informations et des enregistrements défendant leurs intérêts». Il étaient aussi accusés d'appartenance à une «organisation terroriste» (les Frères musulmans) et d'avoir cherché à «nuire à l'image de l'Egypte». Quatre étrangers ont, en outre, été accusés d'avoir ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant