Egypte : ramadan sous tension, l'Allemagne demande la libération de Morsi

le
0
Egypte : ramadan sous tension, l'Allemagne demande la libération de Morsi
Egypte : ramadan sous tension, l'Allemagne demande la libération de Morsi

L'Egypte s'attend à vivre une journée test pour le premier vendredi du mois du ramadan. De nouvelles manifestations des partisans et opposants de Mohamed Morsi, le président déchu, sont prévues. Une centaine de personnes ont été tuées depuis que l'ex-chef de l'État a été renversé, le 3 juillet. L'Allemagne a d'ailleurs demandé ce vendredi à ce qu'il soit libéré. Mercredi, le porte-parole du ministère égyptien des Affaires étrangères, Badr Abdelatty, avait affirmé que Morsi se trouvait «en lieu sûr, pour sa propre sécurité» qu'il était «traité dignement» et ne faisait «pour l'heure l'objet d'aucune poursuite».

Berlin demande la libération de Morsi. «Nous demandons qu'il soit mis fin à toutes les mesures limitant la liberté de mouvement de M. Morsi», déclare Guido Westerwelle, le ministre allemand des Affaires étrangères dans un communiqué. Il demande aussi qu'une «institution neutre et à la crédibilité incontestable» puisse «immédiatement» avoir accès à l'ancien président. Interrogé lors d'une conférence de presse gouvernementale régulière, le porte-parole du ministère, Martin Schäfer, a précisé que cette institution pouvait, par exemple, être le Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

Un policier égyptien de haut rang a été tué et un autre blessé dans une attaque contre un point de contrôle du Sinaï (nord-est), dans la nuit de jeudi à vendredi. Un poste de police a aussi été attaqué dans la ville d'El-Arish par des hommes armés. Le Sinaï connaît des problèmes de sécurité récurrents depuis la chute d'Hosni Moubarak en 2011, et ils se multiplient depuis l'éviction de Mohamed Morsi, contribuant à l'aggravation du climat de tensions et de graves violences régnant dans le pays. En milieu de journée vendredi, l'Egypte a choisi de fermer le point de passage de Rafah, à la frontière avec la bande de Gaza. Il venait à peine d'être rouvert pendant deux jours.

Les deux ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant