Egypte-Onze condamnés à mort pour le drame du stade de Port-Saïd

le , mis à jour à 12:38
0

LE CAIRE, 9 juin (Reuters) - Onze hommes ont été condamnés à mort mardi par la justice égyptienne pour avoir participé à des violences dans un stade de football en février 2012 à Port-Saïd. Plus de 70 spectateurs avaient été tués et un millier d'autres blessés, la plupart victimes d'une gigantesque bousculade déclenchée par l'invasion du terrain par des supporters du club d'Al-Masry, l'équipe locale. D'autres sont tombés ou ont été jetés du haut des tribunes. La sentence avait été transmise au mois d'avril au grand mufti d'Egypte, la plus haute autorité religieuse du pays, conformément à la tradition. Ses avis ne sont pas contraignants, ils ne sont pas non plus rendus publics. D'autres accusés ont été condamnés à des peines allant de cinq à quinze ans de prison. Tous ont la possibilité de faire appel. Un des condamnés à mort était jugé par contumace. La tragédie de Port-Saïd constitue la plus grave manifestation de violence dans le football égyptien, régulièrement le théâtre de débordements et d'affrontements entre supporters. Les autorités ont pris depuis des mesures pour tenter de contrôler les violences dans les stades, dont les capacités ont notamment été limitées. Avec pour effet parfois de déplacer le problème: en février dernier, 22 personnes au moins ont été tuées dans des affrontements entre les forces de l'ordre et des supporters interdits d'accès à un stade du Caire. (voir ID:nL5N0VI10J ) L'énoncé du verdict a été retransmis en direct à la télévision. L'un des avocats des familles des victimes a estimé que le verdict était "extrêmement équitable et satisfaisant". (Ahmed Tolba; Danielle Rouquié et Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant