Égypte : nouvelle nuit de colère au Caire

le
0
Deux ans après la chute de Moubarak, les plus radicaux des protestataires voient désormais dans la violence le seul recours contre un gouvernement qu'ils jugent illégitime.

Correspondante au Caire

Ils sont redescendus dans la rue, par grappes de dix, de cent, de mille, en chantant à l'unisson le même «Dégage!» qui valut, deux ans plus tôt, la chute de Moubarak. Rassemblés principalement autour du palais présidentiel, au c½ur de Héliopolis, les protestataires ont commémoré, lundi soir, la chute de l'ex-raïs par de nouveaux cris de colère contre son successeur, Mohammad Morsi, accusé d'avoir «détourné» la révolution.

D'abord pacifique, la manifestation a vite tourné aux traditionnels affrontements avec les forces de l'ordre. Aux jets de pierres, lancées par des jeunes Égyptiens, la police a riposté avec des canons à eau et des gaz lacrymogènes. Plus tôt dans la journée, des hommes masqués avaient brièvement bloqué une des rames du métr...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant