Égypte : négociations sur la composition du gouvernement

le
0
Adli Mansour, le nouveau président égyptien a promis de former un gouvernement de technocrates afin de mener à bien une transition dont la réussite est fondamentale pour l'avenir du pays.

Alors qu'Adli Mansour, le nouveau président égyptien par intérim, annonçait, ce vendredi, la dissolution du Sénat et nommait un nouveau chef des renseignements, les tractations se poursuivaient sur la composition du gouvernement de transition. La veille, lors de son discours d'investiture, ce juge francophone récemment nommé à la tête de la Cour constitutionnelle avait promis un cabinet de «technocrates» afin de mener à bien une transition dont la réussite est fondamentale pour l'avenir du pays.

Dans un climat de tension aiguë, la tâche du gouvernement provisoire s'annonce délicate. Il devra superviser la préparation d'élections présidentielle et législatives. En parallèle, une commission d'experts aura pour rôle de réviser la Constitution. Cinq noms commencent à circu...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant