Egypte : Morsi placé en lieu sûr, multiples arrestations

le
0
Egypte : Morsi placé en lieu sûr, multiples arrestations
Egypte : Morsi placé en lieu sûr, multiples arrestations

Le président égyptien déchu Mohamed Morsi se trouve «en lieu sûr» et il ne fait «pour l'heure l'objet d'aucune poursuite» judiciaire, a assuré mercredi un porte-parole du ministère égyptien des Affaires étrangères. Parallèlement, le procureur général égyptien a ordonné mercredi l'arrestation du Guide suprême des Frères musulmans, Mohamed Badie, et d'autres hauts responsables de la confrérie dans le cadre des violences qui ont fait plus de 50 morts lundi.

Les Frères musulmans, dont est issu M. Morsi, ont accusé des policiers et des soldats d'avoir ouvert le feu sans aucune raison sur les manifestants, dénonçant un «massacre». L'armée a dit avoir répliqué après une attaque de «terroristes armés». Le président par intérim, Adly Mansour, avait de son côté ordonné l'ouverture d'une enquête.

Multiples arrestations mercredi

Mohamed Badie et les Frères musulmans sont accusés d'incitation à la violence après les violences sanglantes survenues lors d'une manifestation de partisans de Mohamed Morsi devant le siège de la Garde républicaine au Caire lundi. Quelque 200 personnes ont également été inculpées mercredi dans le cadre de ces violences, notamment pour «meurtre», «incitation à la violence» mais aussi pour «port d'armes non autorisées» et «troubles à l'ordre public et à la sécurité». Ils seront maintenus en détention préventive durant les 15 prochains jours, pendant la poursuite de l'enquête, a précisé une source judiciaier.

Une source judiciaire avait indiqué mardi qu'environ 650 personnes, accusées d'avoir voulu entrer de force dans le siège de la Garde républicaine au Caire, durant une manifestation de partisans de Mohamed Morsi lundi, étaient interrogées.

En revanche, Mohamed Morsi, arrêté après sa destitution, ne fait «pour l'heure l'objet d'aucune poursuite» judiciaire, a assuré un porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Badr Abdelatty. Il se trouve ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant