Égypte : Morsi inculpé pour espionnage

le
0
Les nouvelles poursuites engagées contre l'ex-président incluent des accusations de terrorisme.

C'est un nouvel élément dans le dossier d'accusation qui pèse contre Mohammad Morsi. Jugé pour la mort de manifestants, l'ex-président islamiste destitué par l'armée début juillet est également inculpé pour «espionnage», rapporte ce mercredi l'agence officielle égyptienne Mena. À ses côtés comparaîtront 35 autres personnes, notamment des hauts cadres des Frères Musulmans, dont le guide suprême Mohamed Badie et l'influent homme d'affaire de la Confrérie, Kheyrat el Shater. Selon la déclaration du procureur général, dont Le Figaro s'est procuré une copie en arabe, ils doivent tous répondre d'accusation d'«espionnage au profit d'organisations étrangères en vue de mener des actes terroristes dans le pays».

En juillet, peu après sa destitution, la justice avait accusé Morsi d'avoir bénéficié de l'aide de groupes étrangers comme le Hezbollah libanais et le Hamas pal...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant