Égypte : Morsi, de la charia au pragmatisme politique

le
0
PORTRAIT - Le représentant des Frères musulmans a été déclaré , dimanche, vainqueur du scrutin présidentiel

Son entrée en campagne fut désastreuse. Désigné candidat après la disqualification par la Commission électorale de Khairat el-Shater, numéro deux des Frères musulmans, Mohammed Morsi était affublé d'un sobriquet: «la Roue de secours», qui lui a longtemps collé à la peau. On le disait sans charisme. C'était sans compter la puissante machine à gagner les élections de la confrérie. Malgré la baisse de popularité des Frères et la pression des militaires, Mohammed Morsi peut s'enorgueillir d'être le premier président élu de l'histoire de l'Égypte, après un scrutin sans fraudes majeures.

Candidat naturel des Frères

Né en 1951 dans le gouvernorat de Charqiya dans le delta du Nil, Mohammed Morsi est issu d'une modeste famille de paysans. Ingénieur de formation, il rejoint officiellement la confrérie en 1979. Sous l'étiquette «indépendant», comme tous les Frères musulmans, interdits de politique à l'époque, il est élu député à la Chambre basse du Parlement

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant