Égypte : les salafistes d'al-Nour préparent la relève

le
0
Quand la rue menace à nouveau de s'embraser, ils privilégient le pragmatisme pour creuser l'écart avec les Frères musulmans.

En ces jours de colère, Nader Bakkar, le porte-parole du parti salafiste al-Nour, reçoit loin de l'agitation de la place Tahrir. Longue barbe brune sur un blazer bleu foncé, il donne ses rendez-vous dans un hôtel cinq étoiles de Maadi, un quartier cossu prisé des expatriés, où siègent de grosses entreprises. À deux jours de l'appel de l'opposition à manifester en masse pour le départ du président Morsi, issu des Frères musulmans, cette faction politique islamiste - pourtant rivale de la Confrérie - a stratégiquement choisi de rester à l'écart, dans l'objectif à peine voilé de proposer une relève après la tempête. «Les Égyptiens sont par nature religieux. L'islam fait partie de leur culture. Depuis l'élection de Mohammed Morsi, les Frères musulmans ont fait l'erreur fondamentale de diviser le pays entre pro et anti-islam, au lieu de trai...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant