Égypte : les islamistes tentent d'imposer leur Constitution

le
0
Organisé dans la précipitation, le référendum ne pourra pas être supervisé par des observateurs internationaux.

Le nez collé à son micro, un barbu crie à la cantonade que la Constitution est un «gage de stabilité», que «c'est la meilleure du monde», et que c'est une claque aux agents de l'Occident et aux «felouls» (les «résidus» de l'ex-régime). Autour de lui, les badauds répondent à l'unisson: «Islam! Islam! Avec notre âme et notre sang, nous nous sacrifions pour toi, islam!» La prière du vendredi vient juste de s'achever à la mosquée Rabi al-Adawiya, au c½ur de la banlieue de Nasr City. En quelques minutes, les sympathisants du président Morsi - entre 2000 et 3000 - ont transformé l'avenue en une plate-forme de campagne en faveur du nouveau texte de la loi fondamentale.

Mosquées contre médias

«La charia est notre Constitution», annonce une pancarte, lettres blanches sur fond rouge. La femme qui la brandit s'appelle Sabah Khamis. Foulard bl...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant