Égypte : les Frères musulmans revendiquent la victoire

le
0
Mohammed Morsi affirme avoir réuni plus de 52% des voix de la présidentielle, ce que dément le camp adverse. L'armée a publié une déclaration constitutionnelle qui limite les pouvoirs du futur chef de l'Etat.

De notre envoyé spécial au Caire

Acculés par la récente dissolution du Parlement, où ils occupaient près de la moitié des sièges, les Frères musulmans n'entendent pas se laisser évincer de la scène politique égyptienne. Lundi vers quatre heures du matin, alors que le décompte des bulletins de vote se poursuivait au Caire, le candidat de la confrérie, Mohammed Morsi, a annoncé sa victoire à l'élection présidentielle. Selon des résultats partiels communiqués par son entourage, il obtiendrait plus de 52% des voix. Une annonce que les partisans du général Ahmed Chafiq ont aussitôt contestée, dénonçant une «manipulation pathétique» et affirmant que leur candidat fait pour l'heure la course en tête.

Mohammed Morsi.
Mohammed Morsi. Crédits photo : SUHAIB SALEM/REUTERS

En communiquant ainsi les résultats sans attendre leur proclamation officielle, prévue jeudi, les Frères musulmans cherchent visiblement à prendre leurs adversaires de cours ainsi qu'à décourager un

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant