Égypte : les Frères musulmans négocient

le
0
Des membres de la puissante confrérie islamiste discutent avec le vice-président Omar Souleiman

De l'un de nos envoyés spéciaux au Caire

Le quartier général du mouvement qui affole les gouvernements occidentaux se trouve au premier étage d'une rue paisible du centre du Caire, sur l'île Manyal al-Rawdah, au bord d'un bras du Nil. Un autocollant déchiré annonce «Frères musulmans» sur le montant de la porte de bois sculpté.

Dans le petit hall d'entrée, cinq hommes en claquettes sont vautrés devant un poste de télévision qui retransmet la réunion entre le nouveau vice-président égyptien Omar Souleiman et des représentants des manifestants qui campent depuis une semaine sur la place Tahrir pour réclamer la démission de Moubarak. Dans un coin de la pièce, le fondateur du mouvement Hassan al-Banna pose en tarbouche et costume blanc au centre d'une grande photo en noir et blanc, prise à Ismailya dans les années 1930. L'instant est historique. Pour la première fois, des membres du plus ancien mouvement islamiste contemporain, officiellement interdit depuis 1954, nü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant