Égypte : les Frères musulmans en voie d'extermination

le
4
Un membre de la confrérie islamiste des Frères musulmans, lors de son procès le 6 mars dernier au Caire pour avoir bloqué une route.
Un membre de la confrérie islamiste des Frères musulmans, lors de son procès le 6 mars dernier au Caire pour avoir bloqué une route.

Rarement un parti politique aura connu une si rapide déchéance. Il y a moins d'un an, les Frères musulmans étaient au sommet de l'Égypte. Vainqueur des premières législatives de l'ère post-Moubarak, puis de la première présidentielle démocratique jamais organisée en Égypte, le parti islamiste, interdit pendant 80 ans, régnait alors sans partage sur la scène politique. Neuf mois plus tard, le voici voué aux gémonies. Au moins 529 de ses partisans ont été condamnés à mort ce lundi par la justice, du jamais-vu en Égypte. Les militants islamistes, tous partisans de l'ex-président Mohamed Morsi, sont jugés coupables des violences ayant provoqué la mort de deux policiers dans la province d'al-Minya, à 250 kilomètres au sud du Caire, le 14 août dernier. Le même jour, des centaines de Frères musulmans ont été froidement abattus dans l'assaut sanglant de la police contre la place Rabaa al-Adaweya, où ils manifestaient depuis le 3 juillet dernier et la destitution par l'armée du président islamiste Mohamed Morsi. L'ex-président Morsi viséLes condamnés ne sont toutefois pas près de passer sur l'échafaud. Tout d'abord, parce que la peine de mort doit encore être validée par le mufti, représentant de l'islam auprès de l'État. Ensuite et surtout, 376 condamnés étant en fuite, un autre procès pourrait avoir lieu. Et la chasse aux Frères entamée depuis juillet par l'armée égyptienne ne s'arrête pas là : dès mardi, 700 autres...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco le mardi 25 mar 2014 à 18:01

    Il n'y a pas d'autre solution pour éradiquer ces énergumènes.

  • bigot8 le mardi 25 mar 2014 à 09:29

    vivre ensemble en paix mais chacun chez soi ou alors adopter les us et coutumes de l autre pour vivre en paix, l idéal c est pas de religion donc pas de conflit ....chez nous c était il y a 600 ans ...

  • 35924358 le lundi 24 mar 2014 à 19:49

    Le titre du Point est très provocateur. Oser écrire "Extermination" est une offense à toutes les victimes du terrorisme quel qu'il soit. Osons éviter d'attiser la haine et vivre ensemble en paix, quitte à ce que les médias n'aient rien à écrire :)

  • 35924358 le lundi 24 mar 2014 à 19:44

    N'oublions pas que le hamas palestinien est une émanation des Frères Musulmans d'Egypte, groupe terroriste reconnu comme tel par la plupart des pays du Monde. Il est ainsi impossible à l'unique démocratie du Proche Orient, Israel, de signer la paix avec ces individus qui, d'ailleurs, ne recherchent que la terreur par les bombes et les roquettes. Bien dommage.