Égypte : les Frères musulmans en ordre de bataille

le
0
Pour la première fois depuis 1928, le mouvement islamiste dispose d'une vitrine politique légale: le Parti de la liberté et de la justice.

Près de trois mois après une révolution dont ils ont été en bonne partie spectateurs, les Frères musulmans paraissent bien placés pour en être les premiers bénéficiaires. Ce week-end, au terme de la première réunion non clandestine depuis seize ans de l'Irchad, son «bureau de Guidance», la confrérie a formalisé la création du Parti de la liberté et de la justice (PLJ). Objectif affiché: disputer près de 50% des sièges à l'Assemblée du peuple lors des législatives de septembre. Les Frères musulmans espèrent remporter entre 35 et 40% des sièges, ce qui pourrait suffire, selon les experts, à faire d'eux le principal bloc parlementaire face à une opposition laïque éclatée et un ex-PND (le Parti national démocratique de Hosni Moubarak) aujourd'hui dissous. «Nous préparons la formation d'un gouvernement islamique qui appliquera les principes de l'islam», a déclaré il y a dix jours le vice-guide suprême, Khaïrat el-Chater, cité par le journal Al-Masry ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant