Égypte : les Frères musulmans bien placés

le
0
Le second tour de la présidentielle devrait opposer l'islamiste Mohammed Morsi à l'ex-général Ahmed Chafiq.

Les Frères musulmans ne laissent décidément rien au hasard. Jeudi soir, deux heures à peine après la clôture du premier tour de l'élection présidentielle, les partisans de Mohammed Morsi ont convoqué la presse dans l'élégante villa qui leur sert de QG, en plein centre du Caire, pour annoncer la «nette avance» de leur champion. Seuls 236 bureaux de vote sur 13.000 avaient alors été dépouillés mais l'essentiel n'était pas là. Pour la confrérie, il s'agissait surtout de frapper les esprits dans la perspective d'un second tour à l'issue encore incertaine, les 16 et 17 juillet prochain et de prévenir des tentatives de fraudes.

Seize mois après la chute de Hosni Moubarak, cette opération de communication en temps réel démontre certes que les Frères musulmans, forts de 600.000 à un million de membres selon les estimations, n'ont pas leur pareil pour quadriller le pays. Contrairement aux autres candidats, il semble que Mohammed Morsi ait réussi à déployer des dé

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant