Égypte: les Frères musulmans appellent au «soulèvement»

le
0
VIDÉO - Le président par intérim, Adli Mansour, a ordonné l'ouverture d'une enquête sur les heurts entre l'armée et des militants islamistes qui ont fait plus de quarante morts au Caire, lundi, à l'aube.

L'escalade était en marche ces dernières heures au Caire, cinq jours après le renversement du président Mohammed Morsi par les militaires. Dans la nuit de dimanche à lundi, des affrontements entre l'armée et les Frères musulmans ont fait au moins 42 morts. Les incidents les plus violents se sont produits à l'aube à proximité de la caserne de la Garde républicaine, dans le quartier Nasser, à l'ouest de la capitale, où serait détenu Mohammed Morsi. Selon l'armée, un «groupe terroriste» a donné l'assaut contre le bâtiment. Quant aux Frères musulmans, ils accusent les militaires d'avoir violemment réprimé un rassemblement pacifique. Le président égyptien par intérim, Adli Mansour, a ordonné l'ouverture d'une enquête afin de désamorcer la situation.

Toutefo...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant