Egypte: Les cadres des Frères musulmans sur la liste noire du terrorisme

le
0

LE CAIRE, 29 mars (Reuters) - Le guide suprême des Frères musulmans, Mohamed Badie, et dix-sept autres membres dirigeants de la confrérie égyptienne ont été placés sur la liste noire des personnalités terroristes par le procureur général égyptien Hicham Barakat, rapporte dimanche l'agence officielle de presse Mena. La confrérie en tant que telle est d'ores et déjà considérée comme une organisation terroriste et plusieurs milliers de ses membres ont été arrêtés depuis que l'armée a évincé du pouvoir le président islamiste Mohamed Morsi en juillet 2013 à la suite d'un mouvement de contestation contre son gouvernement. La décision du procureur Barakat, qui concerne aussi Khairat El Chater, l'un des principaux responsables de la confrérie, constitue la première application de la loi contre le terrorisme adoptée cette année et qui enjoint aux pouvoirs publics d'identifier et lister les personnalités et organisations considérées comme terroristes, ajoute l'agence Mena. La plupart des cadres de la confrérie sont d'ores et déjà incarcérés et ont été condamnés à de lourdes peines, y compris la peine de mort - c'est le cas de Mohamed Badie - ou la réclusion à perpétuité, pour Khairat El Chater. (Ahmed Tolba; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant