Égypte:les banques françaises ont beaucoup à perdre

le
0
Leur exposition dépasse les 17 milliards de dollars. Les établissements français sont les premiers créditeurs européens du pays, Société Générale en tête.

Les banques françaises ont les yeux braqués sur les soulèvements populaires en Tunisie et en Egypte. Et pour cause, elles sont particulièrement engagées sur le continent, et à fortiori dans ces deux pays du bassin méditerranéen.

Les établissements français sont même les premiers créanciers européens en Egypte avec 17,6 milliards de dollars prêtés aux égyptiens, selon les chiffres à fin septembre de la Banque des règlements internationaux. L'exposition des banques britanniques, deuxième pays le plus engagé après la France, s'élevait à 10,7 milliards de dollars contre 6,3 milliards de dollars pour les établissements italiens. Au total, les banques européennes ont prêté pour 40,3 milliards de dollars en Égypte.

Société générale a réalisé 3% de son profit annuel en Egypte

La Société Générale serait la plus présente en Egypte. Sa filiale National Societe Generale Bank dispose de 4 milliards d'euros de crédits et 6 milliards de dépôts, selon les

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant