Égypte : les anti-Morsi marchent sur la présidence

le
0
REPORTAGE - Le chef de l'État a quitté mardi soir son palais du Caire, près duquel des heurts ont éclaté.

Envoyé spécial au Caire

Ils ont réussi à couper les barbelés qui entourent le palais présidentiel. Ce mardi soir, des milliers de manifestants sont rassemblés devant le bâtiment, à une quinzaine de kilomètres du centre du Caire. Quelques tirs de gaz lacrymogènes partent des rangs de la police. Les protestataires reculent, puis reviennent. Ils reprennent le slogan fétiche de la lutte anti-Moubarak -«Dégage!» -, mais cette fois l'ordre s'adresse à Mohammed Morsi. En fin d'après-midi, on annonce que le président islamiste a quitté le palais. Nombre de ceux qui sont venus manifester avaient pourtant voté pour lui, fin juin, au deuxième tour de la présidentielle, afin de barrer la route à son adversaire Ahmed Chafiq, considéré comme le candidat des militaires. Aujourd'hui, ils ne veulent plus ni de Morsi ni de son projet de Constitution, rédigé...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant