Égypte : les anti-Morsi maintiennent la pression

le
0
Balayant l'offre de dialogue du président islamiste, des milliers de manifestants se sont réunis devant le palais présidentiel.

Correspondante au Caire

C'est une vague de colère, un cri de révolte qui gonfle de minute en minute aux alentours du palais présidentiel. Ce vendredi, la bâtisse blanche de Héliopolis a rapidement pris des allures de camp retranché, encerclée par des barrières de barbelés et de forces antiémeute, et noyée au milieu d'un essaim de dizaines de milliers de manifestants. En début de soirée, la tension est montée d'un cran lorsque des manifestants ont, une nouvelle fois, franchi les barrages érigés par l'armée.

Vers 15 heures, les premiers arrivants s'étaient mis à crier leur nouveau mot d'ordre - «Dégage!» - à l'attention de son locataire. L'avant-veille, les affrontements nocturnes meurtriers entre pro et anti-Morsi avaient galvanisé les contestataires. Cette fois-ci, avec son discours offensif prononcé jeudi soir, l...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant