Égypte : les affrontements s'intensifient place Tahrir

le
0
Les annonces du chef de l'armée n'ont pas satisfait les manifestants qui réclament désormais son départ immédiat. Certaines informations font état de tirs à balle réelle. Avec une vidéo BFMTV
o Les manifestants veulent le départ du maréchal Tantaoui

La tentative de l'armée pour apaiser les manifestants est un échec. Mardi soir, le maréchal Tantaoui, chef du Conseil suprême des forces armées (CSFA), qui dirige actuellement le pays, a annoncé l'organisation de l'élection présidentielle dès la mi-juin, et non plus fin 2012, ainsi que la création d'un nouveau gouvernement de «salut national».

Deux revendications qui avaient été formulées par le peuple égyptien mais qui arrivent trop tard. Les contestataires demandent désormais le départ «immédiat» du maréchal Tantaoui et un transfert du pouvoir à une autorité civile. La proposition d'organiser derechef un référendum pour transférer le pouvoir «si le peuple le demande» est vue parles manifestants comme une man½uvre pour les déstabiliser et les décrédibiliser.

Player Figaro BFM brightcove.createExperiences();Plus d'infos en vidéo sur BFMTV.com

Les contestataires redoutent

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant