Egypte : le récit des évènements de lundi

le
3
Egypte : le récit des évènements de lundi
Egypte : le récit des évènements de lundi

Quarante-huit heures pour satisfaire les «demandes du peuple». Tel est l'ultimatum posé lundi après-midi par l'armée égyptienne au président islamiste Mohamed Morsi. Si ce n'est pas le cas, «les forces armées annonceront une feuille de route et des mesures pour superviser sa mise en ?uvre», a annoncé le commandement militaire à la télévision. Les Frères musulmans, la formation d'où vient le président, se sont contentés de déclarer qu'ils «étudiaient» la déclaration militaire.

«L'armée s'est rangée au côté du peuple», a estimé le mouvement Tamarrod (rébellion en arabe), à l'origine d'un mouvement populaire d'une ampleur sans précédent. Quelque 14 millions d'Egyptiens ont défilé dimanche à travers le pays, y compris en Haute-Egypte, à l'occasion du premier anniversaire de la prise de fonctions du premier président civil du pays pour réclamer sa démission. Tamarrod, soutenu par de nombreuses personnalités et des mouvements de l'opposition laïque, libérale ou de gauche, assure avoir collecté plus de 22 millions de signatures pour une présidentielle anticipée. Il avait, avant l'armée, invité Mohamed Morsi à quitter le pouvoir avant «mardi 17 heures (heure où débuterra, Ndlr) une campagne de désobéissance civile totale».

Huit personnes ont par ailleurs été tuées hier dans des heurts entre partisans et adversaires du président islamiste au Caire. Cela porte à 16 morts le bilan de ces heurts depuis dimanche.

Revivez les événements, minute par minute :

Minuit. Manifestations pro-Morsi mardi. Les partisans de Mohamed Morsi appellent à manifester mardi. Al-Arabiya rapporte que les Frères musulmans et d'autres groupes islamistes ont commencé à réunir leurs partisans dans les différentes provinces mais surtout au Caire et à Gizeh. Un sit-in à l'université du Caire est prévu pour contrer les rassemblements de l'opposition.

23h50. Heurts à Suez. Selon Al-Arabyia, des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • knbskin le mardi 2 juil 2013 à 07:00

    L'Egypte s'avance tout droit vers la case "guerre civile". Ce n'est ni la première fois ni le dernière. Reste à trouver comment l'Egypte peut s'y prendre pour nourrir 80 millions d'hommes, quelles richesses elle peut produire et échanger. Et qui va l'organiser pour cela ?

  • knbskin le mardi 2 juil 2013 à 06:47

    Certes, certes, yt75 ... Ces graphiques ont une seule signification : il faut à terme trouver AUTRE CHOSE que les énergies fossiles pour continuer à développer l'humanité. entre autres problèmes de matières premières. Tout le monde le sait. Aujourd'hui, 10 millions de chercheurs s'y emploient à travers le monde. Ils seront 20 millions en 2020.

  • yt75 le lundi 1 juil 2013 à 18:57

    Ne pas oublier que la crise Égyptienne (et mondialed'ailleurs), c'est aussi beaucoup cela :http://mazamascience.com/OilExport/output_en/Exports_BP_2013_oil_bbl_EG_MZM_NONE_auto_M.pngEt pour ce qui est du monde, ci dessous les dernièressynthèses et principaux graphiques de Laherrère (President ASPO France) :http://goo.gl/LzmGp