Egypte : le procureur général tué dans un attentat au Caire

le , mis à jour à 20:50
0
Egypte : le procureur général tué dans un attentat au Caire
Egypte : le procureur général tué dans un attentat au Caire

Le procureur général égyptien, Hicham Barakat, est mort dans une embuscade. Il a été tué lundi matin dans un attentat à la bombe au Caire. Cette attaque est menée un mois après un appel du groupe jihadiste Etat islamique (EI) à s'en prendre au corps judiciaire pour venger l'exécution de ses partisans. C'est la plus spectaculaire menée au cœur de la capitale égyptienne contre de hauts responsables depuis la tentative d'assassinat du ministre de l'Intérieur dans un attentat suicide en 2013.

Hicham Barakat a vraisemblablement été visé en tant que procureur général. Il a déféré devant la justice des milliers d'islamistes dont des centaines ont été condamnés à mort, après la destitution par l'armée du premier président élu démocratiquement, l'islamiste Mohamed Morsi, en juillet 2013.

Blessé le matin dans l'attaque contre son convoi, le procureur a été transporté à l'hôpital où «il est décédé», a déclaré à l'AFP le ministre de la Justice, Ahmed al-Zind. L'explosion a totalement détruit au moins cinq voitures et fait exploser les vitrines de plusieurs magasins dans le quartier huppé de Héliopolis, dans le nord de la capitale égyptienne. Des taches de sang étaient visibles dans la rue.

«Une forte déflagration, comme un séisme»

Un responsable de la police avait précédemment précisé que le procureur avait été atteint par des bris de verre dus à l'explosion, qui a eu lieu devant une académie militaire. Un médecin à l'hôpital avait affirmé qu'il souffrait d'«une hémorragie interne à la poitrine».

«Il y a eu une forte déflagration qui a fait voler en éclats des vitres, c'était comme un séisme», a raconté un garde du corps du procureur général à des journalistes, dont l'AFP, à l'hôpital. Des témoins ont rapporté qu'une des voitures carbonisées appartenait au procureur. «J'ai entendu une violente explosion et je me suis précipitée vers le site. J'ai vu que la voiture de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant