Égypte : le pouvoir interdit toute nouvelle manifestation

le
0
Trois manifestants ont été tués lors de heurts avec la police à Suez et un policier a été battu à mort au Caire, où 15.000 personnes ont défilé mardi contre le président Moubarak. Un groupe d'opposition a appelé mercredi à un deuxième jour de mobilisation.

Situation explosive en Egypte. Après l'appel à un deuxième jour de mobilisation lancé mercredi par le «Mouvement du 6 avril» - un groupe de militants pro-démocratie - les autorités ont interdit toute nouvelle manifestation. Le ministère de l'Intérieur a affirmé «qu'aucun acte de provocation, rassemblement de protestation, marche ou manifestation ne sera permis». Une annonce qui fait suite aux rassemblements hostiles au président Hosni Moubarak qui ont rassemblé mardi des milliers de personnes et fait quatre morts. Deux manifestants, touchés par des balles en caoutchouc, sont décédés à Suez, au nord du pays,après des heurts avec la police. Un troisième est décédé mercredi dans cette même ville des suites de ses blessures, tandis qu'un policier a été battu à mort par des protestataires au Caire, selon le ministère des Affaires étrangères, cité par l'agence officielle Mena.

L'appel du «Mouvement du 6 avril» intervient quelques heures seulement après qu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant