Egypte : le père de l'otage croate de Daech appelle à sa libération

le
0
Egypte : le père de l'otage croate de Daech appelle à sa libération
Egypte : le père de l'otage croate de Daech appelle à sa libération

Le père de Tomislav Salopek, l'otage croate menacé d'exécution par le groupe Etat islamique qui l'a enlevé en juillet en Egypte, a imploré les ravisseurs de relâcher son fils. «Je demande à ceux qui retiennent mon fils de le laisser retourner à sa famille, parce que la seule et unique raison de son séjour dans votre patrie était de gagner de quoi nourrir ses enfants. Rien de plus», a confié Zlatko Salopek dans sa maison familiale, à Vrpolje, une petite ville située dans l'est de la Croatie.

Dans une vidéo mise en ligne mercredi par les jihadistes, Tomislav Salopek apparaît agenouillé aux pieds d'un homme cagoulé et tenant un couteau. Lisant un texte, il dit qu'il sera exécuté dans 48 heures si le gouvernement égyptien ne libère pas «des femmes musulmanes» emprisonnées, sans que la vidéo ne précise quand commence le compte à rebours.

Le 22 juillet, au moment de son enlèvement, Tomislav Salopek travaillait pour la société Ardiseis, filiale de la Compagnie générale de géophysique (CGG), une entreprise française spécialisée dans l'exploration du sous-sol. Ardiseis a confirmé l'enlèvement de son employé croate, membre d'une équipe d'analyse sismique, alors qu'il était «en transit au Caire».

Une branche de Daech très active depuis deux ans

Le père de Tomislav Salopek a également exhorté les autorités françaises et le président François Hollande à coopérer avec l'Egypte pour aider à libérer son fils, «puisqu'il travaillait pour une entreprise française».

Âgé de 31 ans et père de deux enfants, Tomislav Zalopek est le premier étranger enlevé et menacé de mort par la branche égyptienne de Daech, héritière du groupe «Ansar Beït al-Maqdess» né en Egypte en 2011. Son activité a décuplé après l'éviction du président islamiste Mohammed Morsi par l'armée, il y a deux ans.

La ministre des Affaires étrangères de la Croatie, Vesna Pusic, s'est rendue plus tôt jeudi au Caire, son ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant