Égypte : le Parlement, dominé par les islamistes, a été dissous

le
0
Les Frères musulmans contestent cette annonce des militaires au pouvoir, prise à la suite d'une décision de justice invalidant les législatives. Ils réclament un référendum.

Alors que le second tour de la présidentielle égyptienne a débuté ce samedi et se poursuit ce dimanche, le Parlement, dominé par les islamistes, a été dissous, en application de la décision de justice le déclarant illégal. Le chef du Conseil suprême des forces armées (CSFA), le maréchal Hussein Tantaoui, au pouvoir en Égypte, a formellement signifié la décision de justice au Parlement dans une lettre, dans laquelle il lui annonce qu'il «le considère dissous depuis vendredi», a rapporté l'agence officielle Mena.

Une information confirmée par le député Essam al-Aryane, numéro deux du parti issu des Frères musulmans, selon qui le Parlement a reçu «un fax» annonçant cette décision. «L'application de l'arrêt ordonnant la dissolution de l'Assemblée du peuple a commencé et les ex-députés ne peuvent désormais y accéder que sur autorisation et notification préalable», a précisé l'agence Mena.

Dans un arrêt rendu jeudi, la Haute Cour constitutionnelle a

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant