Egypte-Le grand mufti s'élève contre la "une" "raciste" de Charlie Hebdo

le
8

(rpt coquille) LE CAIRE, 13 janvier (Reuters) - Le grand mufti d'Egypte, Chaouki Allam, estime mardi que la publication d'une nouvelle caricature montrant Mahomet, en "une" de la prochaine édition de Charlie Hebdo, équivaut à un acte raciste qui va inciter à la haine et semer le trouble parmi les musulmans du monde entier. L'hebdomadaire satirique paraît mercredi avec, en une, un dessin du prophète de l'islam la larme à l'oeil qui, sur un fond vert, brandit une pancarte "Je suis Charlie", mot d'ordre des soutiens depuis une semaine, sous le titre "Tout est pardonné". Douze personnes ont été assassinées par les frères Chérif et Saïd Kouachi lors de l'attaque du siège de Charlie Hebdo à Paris, mercredi dernier. "Ce numéro va soulever une nouvelle vague de haine dans la société française et la société occidentale en général, et ce que fait le magazine ne milite pas pour la coexistence ou le dialogue entre civilisations", a estimé le grand mufti d'Egypte, l'un des dignitaires musulmans les plus influents au Proche-Orient. "Il s'agit d'une provocation injustifiée à l'encontre des sentiments des musulmans du monde entier", a-t-il continué. Allam avait qualifié l'attaque contre Charlie Hebdo de "terroriste" et la mosquée Al Azhar, qui fait autorité dans le monde de l'islam, avait parlé d'un "acte criminel". Ils n'en ont pas moins critiqué les caricatures du prophète, qui avaient provoqué des émeutes dans le monde musulmans lors de leur première publication en 2005. La nouvelle édition de Charlie Hebdo, en plus de sa "une", comportera d'autres caricatures représentant Mahomet et tournant en dérision des hommes politiques et d'autres religions, comme l'a déclaré lundi l'avocat de l'hebdomadaire, Richard Malka. Aussi le grand mufti appelle-t-il le gouvernement français à rejeter ce qu'il considère comme un "acte raciste" de la part de Charlie Hebdo, accusant le journal satirique de chercher à attiser "les tensions religieuses et à accentuer la haine". (Khaled Moussa et Omar Fahmy; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 2445joye le mardi 13 jan 2015 à 19:10

    Qu'il fasse preuve d'un peu de patience, le grand mufti. Dans quelques mois, ce médiocre journal humoristisque aura cessé d'exister.

  • xaavidf le mardi 13 jan 2015 à 15:43

    "On va vous écrabouiller sales bic...." Voilà une UNE qui aurait rapproché les peuples. Tandis que là ...tout est pardonné...quel insolence! quel blasphème! quel appel à la haine! On a jamais vu ça!

  • jmbuzy le mardi 13 jan 2015 à 15:30

    c'est simple, pour qu'il n'y ait pas de problèmes avec eux , on s'écrase et on les laisse nous marcher sur la g.ueu.le. Et encore ...je crois que ça ne suffirait pas.

  • .jpeg le mardi 13 jan 2015 à 15:22

    Charlie, ce n'est pas 300 000 tirages pour l'étranger qu'il faut prévoir mais 3 000 000 en langue arabe.

  • M4709037 le mardi 13 jan 2015 à 15:17

    du nouveau grabuge à venir ?

  • M4709037 le mardi 13 jan 2015 à 15:16

    l'intégration ne peut se faire pour ceux qui ne partagent pas la satire religieuse ou politique.

  • lemonon1 le mardi 13 jan 2015 à 15:15

    le mufti a raison l'anticléricalisme primaire de CHARLIE est une honte pour la république ; et je suis gaulois et athée pourtant cela me rappelle les saucissonnades du vendredi saint vers les années 30 !je les croyais plus intelligents !

  • Berg690 le mardi 13 jan 2015 à 15:12

    Appel à la haine raciale, mais je suis charlie.