Egypte: le général Sissi veut être candidat à la présidentielle

le
0
Egypte: le général Sissi veut être candidat à la présidentielle
Egypte: le général Sissi veut être candidat à la présidentielle

Le général Abdel Fattah al-Sissi, chef de l'armée et nouvel homme fort de l'Egypte qui a destitué le président islamiste Mohamed Morsi et enfermé tous leaders islamistes, aimerait être le chef de l'Etat. Il a déclaré samedi qu'il serait candidat à la présidentielle si le peuple le «réclame». Les médias proches du pouvoir rapportent que le général Sissi, également ministre de la Défense dans le gouvernement provisoire après avoir destitué Morsi en juillet sous la pression de la rue, se présentera si l'armée «soutient» sa candidature.

«Si je dois déclarer ma candidature, il faut qu'il y ait une demande du peuple en ce sens et un mandat de mon armée», a déclaré le général Sissi lors d'une réunion samedi avec des responsables du pouvoir, cité par le quotidien gouvernemental Al-Ahram. Dans le même temps, le général Sissi a appelé les Egyptiens à participer massivement mardi et mercredi au référendum sur une nouvelle Constitution, qui donne un peu plus de pouvoir aux militaires. Depuis que l'armée a destitué et arrêté Mohamed Morsi, premier président égyptien élu démocratiquement, le gouvernement intérimaire nommé et dirigé de facto par les militaires réprime dans le sang les manifestations des pro-Morsi, mais a promis des élections présidentielle et législatives cette année.

Comme Hosni Moubarak, lui aussi issu de l'armée

Ainsi la candidature à la présidence de celui qui jouit d'une très grande popularité depuis qu'il a déposé Morsi et dont les portraits ornent les rues, les boutiques et certaines administrations, est sur toutes les lèvres. Une grande majorité de la population soutient le nouveau pouvoir et Sissi dans l'implacable répression menée contre les islamistes, en particulier contre les Frères musulmans. L'influente confrérie de Mohamed Morsi avait remporté toutes les élections depuis qu'une révolte populaire début 2011 a chassé du pouvoir le président Hosni Moubarak, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant