Egypte : Le Caire, Héliopolis et le Sinaï ne sont plus au catalogue des voyagistes

le
0
Egypte : Le Caire, Héliopolis et le Sinaï ne sont plus au catalogue des voyagistes
Egypte : Le Caire, Héliopolis et le Sinaï ne sont plus au catalogue des voyagistes

Au lendemain de la destitution du président égyptien Mohamed Morsi, les tour-opérateurs français ont appelé jeudi à «plus de précaution» et «de vigilance» dans les prochains jours et les prochaines semaines pour les voyages dans ce pays et ont suspendu certaines excursions ou séjours. C'est ce qu'indique l'association Ceto qui regroupe plus de 70 voyagistes. Le ministère des Affaires étrangères, lui, «déconseille tout voyage en Egypte jusqu'à nouvel ordre, sauf raison impérieuse».

Pour «Le Caire et Héliopolis, les programmes de séjours et d'excursions sont suspendus jusqu'à nouvel ordre», annonce l'association Ceto. Elle précise : «Les clients concernés peuvent reporter leur voyage sans frais à une date ultérieure sur l'Egypte ou toute autre destination programmée et aux conditions en vigueur du tour-opérateur. Les transits à l'aéroport du Caire sont maintenus.»

«Les excursions dans le Sinaï, y compris Sainte-Catherine, sont également suspendues et les séjours programmés dans les stations balnéaires de la Mer Rouge sont strictement limités à ces stations et se déroulent normalement», souligne le Ceto. Pour les croisières sur le Nil, «les programmes se déroulent normalement mais peuvent être aménagés en fonction de la situation locale, l'accessibilité des lieux de visite et du moment dans la journée».

Des mesures qui peuvent être modifiées à tout moment

«La situation en Egypte, actuellement en constante évolution, plaide vers plus de précaution et de vigilance dans les prochains jours et semaines. Le Ceto recommande à ses membres de veiller très attentivement au suivi de cette évolution, en étroite coopération avec leurs partenaires réceptifs et hôteliers égyptiens» qui sont appelés à renforcer leur assistance. L'association de tours-opérateurs précise encore que «ces mesures pourront être modifiées à tout moment en fonction de l'évolution de la situation».

Les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant