Égypte : la justice dénonce les pouvoirs du président

le
0
La plus haute autorité judiciaire d'Égypte qualifie d'attaque sans précédent contre la justice l'extension des pouvoirs présidentiels décidée par Mohamed Morsi. Les forces de l'ordre essayent de déloger des manifestants de la place Tahrir. » L'Égypte gronde contre le «pharaon» Morsi

Le président islamiste Mohamed Morsi a provoqué la colère de la rue et des juges égyptiens en promulguant jeudi soir une déclaration constitutionnelle empêchant la justice de contester ses décisions. «C'est une attaque sans précédent contre l'indépendance du pouvoir judiciaire et ses jugements», a déclaré dans un communiqué le Conseil suprême de la justice, la plus haute autorité judiciaire d'Egypte. Le Conseil, qui supervise les affaires administratives et les nominations des juges et magistrats, a appelé le président à retirer de sa déclaration constitutionnelle «tout ce qui touche au judiciaire». Pour sa part, le Club des juges d'Alexandrie, la deuxième ville du pays, ont an...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant