Egypte : la famille de Morsi accuse le chef de l'armée d'«enlèvement»

le
1
Egypte : la famille de Morsi accuse le chef de l'armée d'«enlèvement»
Egypte : la famille de Morsi accuse le chef de l'armée d'«enlèvement»

La fille de Mohamed Morsi a annoncé que sa famille allait poursuivre le chef de l'armée, le général Abdel Fattah al-Sissi, devant les juridictions nationales et internationales, pour avoir «enlevé» le président égyptien destitué le 3 juillet dernier et l'avoir retenu depuis par l'armée dans un lieu tenu secret. Pendant ce temps, place Tahrir, des heurts entre pro et anti-Morsi ont fait au moins un mort et des dizaines de blessés lundi après-midi.

Lors d'une conférence de presse au siège du Syndicat des ingénieurs au Caire, (Egypte), Chaïmaa Morsi, la fille de Mohamed Morsi a déclaré lundi que sa famille était «en train d'engager des procédures légales localement et internationalement contre le général Abdel Fattah al-Sissi, chef du coup d'Etat militaire sanglant, et son groupe putschiste».

«Auncun contact avec notre père depuis le 3 juillet»

«Nous tenons le chef du coup d'Etat et son groupe pour pleinement responsables de la santé et de l'intégrité du président Morsi», a-t-elle ajouté, dénonçant l'«enlèvement» de son père. «Aucun d'entre nous n'a eu aucun contact avec notre père depuis l'après-midi du coup d'Etat le 3 juillet» a précisé pour sa part Oussama Morsi, un des fils du chef de l'Etat renversé.

Alors que plusieurs pays, dont les Etats-Unis et l'Allemagne, ont exigé la libération de Mohamed Morsi, le nouveau pouvoir égyptien avait affirmé le 10 juillet dernier qu'il était «en lieu sûr» et «traité dignement». Aux dernières nouvelles, Mohamed Morsi a été interrogé, le 14 juillet, par la justice sur les circonstances de son évasion de prison en 2011, au début de la révolution qui a fait tomber Hosni Moubarak.

Heurts entre pro et anti-Morsi : des dizaines de blessés

Lundi après-midi, aux abords de la place Tahrir au Caire, des affrontements entre partisans et adversaires du président égyptien déchu Mohamed Morsi ont fait un mort et des dizaines de blessés. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1531771 le lundi 22 juil 2013 à 20:24

    Regardez la tronche qu'elle se paye cette zoubida, la même que toutes celles que nous sommes obligé de croiser en France ! Ca donne la gerbe !