Égypte : la Constitution contre le «chaos»

le
0
L'opposition égyptienne accepte finalement de participer au référendum, qui doit s'étaler sur deux semaines.

Le compte à rebours de la campagne pour le référendum est lancé. Après des manifestations ininterrompues dans l'espoir d'un report du référendum, l'opposition au président Morsi a appelé officiellement mercredi les Égyptiens à voter non à la Constitution - admettant de facto la tenue du scrutin. La commission électorale a indiqué que celui-ci se tiendrait sur deux journées - les samedis 15 et 22 décembre - au lieu d'une: un bricolage inévitable pour compenser la pénurie de magistrats, une grande partie d'entre eux ayant décidé de boycotter la supervision d'un vote qu'ils tiennent pour illégitime.

Au c½ur de cette crise profonde qui divise le pays depuis quinze jours: la finalisation hâtive, début décembre, du texte de la loi fondamentale, en l'absence de ses rédacteurs laïques et coptes, et dont le contenu à l'empreinte islamique laisse crai...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant