Égypte : l'ultimatum de l'armée au président Morsi

le
0
Les militaires donnent 48 heures au pouvoir islamiste pour répondre à la rue.Beaucoup redoutent un coup d'État.

Faut-il y voir les prémices d'un coup d'État ? L'armée s'en défend. Lundi après-midi, le chef d'état-major a donné 48 heures aux responsables politiques pour «satisfaire les demandes du peuple » et parvenir à un compromis sur un partage du pouvoir. Dans sa déclaration lue à la télévision, le général Abdel Fattah al-Sissi a justifié sa position par le fait que le pays ne peut plus se permettre de perdre du temps. Selon la présidence égyptienne, le chef d'état-major aurait rencontré le président Morsi dans la soirée, sans que rien ne filtre de leurs entretiens, et la confrérie disait étudier de son côté le communiqué des militaires.

Hier soir, la possibilité d'un compromis politique semblait toutefois ténue, alors que l'opposition excluait de discuter avec Morsi, dont elle conteste la légitimité. Le matin même, au lendemain d'une vague de manife...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant